Une rentrée Unesco studieuse !

texte et photo Pierre Peybernès

La rentrée des élus des 11 villes thermales européennes concourant collectivement à l’inscription sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO s’est effectuée sans chahut à Vichy, mercredi 4 septembre 2019.
Leur programme ou plutôt leur mission commune : démontrer leur Valeur Universelle Exceptionnelle (VUE).
Éclectique est le qualificatif pour désigner les 11, chacune des stations ayant sa propre histoire, son heure de gloire, sa tradition, son paysage thérapeutique.
Vichy peut s’enorgueillir de son plan d’eau et de ses parcs quand d’autres arborent un patrimoine thermal préservé, une architecture typique ou des promenades champêtres en coeur de ville.
11 bons élèves qui concourrent ensemble pour une inscription historique, 11 brillants représentants choisis parmi 45 villes thermales européennes, 11 élus reconnus comme les plus représentatifs du thermalisme européen des derniers siècles.

2019 fut le temps de la mobilisation des Vichyssois, unanimes comme à l’habitude derrière leur ville.
La Reine des Villes d’Eaux, seule représentante de la France, souhaite désormais affirmer la dimension européenne comme en témoignent les drapeaux à l’effigie de la candidature et 6 cubes pédagogiques qui ont été placés dans la ville.
La candidature portée par les Greats Spas of Europe est la seule candidature groupée à concourir en 2020.
Les experts visiteront notre cité fin septembre/début octobre avant de remettre leur rapport.

Viendra ensuite le temps du vote et le résultat qui sera dévoilé en juillet 2020.