« La Force se réveille » à Vichy – mercredi 16 décembre… Images et son !

Que serait la culture sans le 7ème Art ? Et que serait le cinéma sans Star Wars ? La saga la plus rentable du cinéma fait son grand retour dans les salles obscures, pour le plus grand plaisir des millions de fan[atiques] éparpillés aux quatre coins de la planète. L’occasion pour VichyScope, dans le cadre de son numéro consacré à la femme, de revenir sur un personnage, loin d’être anecdotique, la Princesse Leia.

« Il était une fois, dans une galaxie lointaine, très lointaine… », vous connaissez la chanson. Et pas n’importe quelle chanson :

Les frissons, le cœur palpitant, les yeux humides, les cinéphiles français ont rendez-vous le 16 décembre pour découvrir Star Wars : Le Réveil de la Force (The Force Awakens). Le public « français » car nous sommes des privilégiés annonçait Europe 1 le 7 septembre. En effet, la sortie internationale est programmée le 18 décembre pour le reste du monde. Une chance de découvrir la suite de la saga intergalactique avant tout le monde, ce qui n’est pas pour nous déplaire.

Pour les retardataires, voici la bande annonce officielle :

www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19552853&cfilm=215097.html

Le 7ème opus de la série sera l’occasion de retrouver des personnages emblématiques et absents des épisodes I, II et III, qui étaient la rétrospective des épisodes IV, V et VI sortis respectivement en 1977,1980 et 1983. C’est le retour de Han Solo ou Chewbacca, absents des épisodes des années 2000. Le Réveil de la Force marque également le grand retour de Luke Skywalker et de sa sœur Leia Organa, personnages phares de la première génération. C’est 32 ans après, que nous aurons le plus grand plaisir de voir ces personnages réunis sous le joug du réalisateur J.J Abrams, (Star Trek, Star Trek Into Darkness, Mission Impossible 3, Super 8) habitué des mastodontes du box-office américain, à qui l’on a confié la lourde et périlleuse tâche de donner un troisième souffle à la saga.

Une mission d’autant plus difficile qu’il faudra concilier entre l’attente, que dis-je, le besoin des fans de la première trilogie (partiellement déçus par la deuxième génération de films) ainsi que ceux de la deuxième, mais également la satisfaction du nouveau « patron » de la firme LucasFilms, qui n’est autre que le géant Disney. Un pari difficile relevé par un J.J. Abrams confiant et certain d’avoir réalisé un Star Wars « digne de la saga ».

L’épisode 7 se déroulera chronologiquement à la suite de l’épisode 6, Le Retour du Jedi .Un choix stratégique donnant l’opportunité de retrouver les personnages clés de la saga. Notamment le personnage joué par Carrie Fisher, la fameuse princesse Leia Organa. Un personnage d’autant plus remarqué par sa coupe de cheveux spatiale que par son importance cruciale dans le déroulé de l’histoire. C’est autour de Leia que l’intrigue initiale est orientée. L’histoire ancestrale du prince charmant partant à l’aventure pour sauver sa princesse de l’emprise du méchant. Bien-sûr c’est un peu plus compliqué que cela, mais l’idée est là ; pas de princesse, pas d’aventure.

Reste à savoir si Leia restera Leia. Une femme forte, dotée d’un caractère des plus entêté, tenant aussi bien tête à un empire totalitaire machiavélique, qu’à un contrebandier de l’espace des plus charismatiques, parfaitement interprété par Harrison Ford dans le rôle de Han Solo. Mais également une princesse au cœur tendre, défendant avec ardeur et émotions le bien de ses proches. Un personnage courageux, prêt à se battre et n’hésitant pas à prendre les armes, défiant tout ennemi se mettant en travers de son chemin.

Le danger ici serait de modifier les caractéristiques d’une princesse atypique, en transformant son tempérament fort en une personnalité plate et quelconque, digne de « la magie de Disney », qui semble inadaptée à un scénario pour la Guerre des Étoiles.

L’âge de l’actrice, qui n’avait que 21 ans à l’époque, pourrait aussi être la cause d’un manque de dynamisme pourtant propre au personnage de Leia. Bien sûr, son rôle dans l’histoire n’est pas encore connu, ni son importance dans l’intrigue et l’action.

Réponse le 16 décembre dans la salle de l’Étoile Palace de Vichy, ainsi que dans toutes les salles de France, qui accueilleront pour l’occasion de nombreux fans déguisés. Avides de duels lumineux aux sabres laser, de batailles spatiales éblouissantes et bien-sûr d’un nouvel ennemi, qui aura beaucoup de chemin à parcourir pour concurrencer l’emblématique Dark Vador. L’attente n’est maintenant plus très longue,… « Que la Force soit avec vous ».

Vicenzo Caruso, étudiant LP-journalisme de proximité- à Vichy