Fabienne Gélin, l’ombre et la lumière des fonds patrimoniaux et de l’exposition aux 30 000 visiteurs

La responsable des fonds patrimoniaux de la ville de Vichy a coordonné et dirigé la conception de l’exposition Il était une fois la Reine des Villes d’eaux. Cette dernière s’est tenue du 14 juillet au 3 novembre, au Palais des Congrès.

2019 a été « l’année UNESCO » pour la ville de Vichy. Le dépôt de la candidature commune des 11 villes européennes a eu lieu en janvier. En septembre, les experts de l’institution sont venus dans la cité vichyssoise. L’exposition avait deux objectifs. D’abord, expliquer au grand public en quoi la présence de Vichy dans la liste des onze villes candidates était légitime. Ensuite, montrer aux experts que la ville avait essayé de rassembler la population derrière cette candidature. Pour illustrer les 2 000 ans d’histoire et les caractéristiques thermales de Vichy, Fabienne Gélin et le comité scientifique dont elle fait partie, ont utilisé divers supports et techniques. Des œuvres et des documents originaux ont été exposés aux visiteurs. Des institutions publiques et des collectionneurs privés ont prêté certains d’entre eux. La lucidité et l’interactivité étaient les maîtres mots de cette exposition. Pour ce faire, le comité scientifique a mis en place des moyens multimédias avec des jeux interactifs pour le jeune public. Cet éclairage sur l’histoire et le thermalisme vichyssois a été une véritable réussite. En effet, 31 000 visiteurs ont été recensés ; beaucoup ont regretté que cette exposition ne soit qu’éphémère.

Maxence Perret