Salle de projection - cinéma Etoile Palace à Vichy

Cérémonie de clôture du Festival du court-métrage amateur de Vichy, jeudi 26 mars

Comme l’a dit Nadine Chabry-Panafieu, directrice des Quatre chemins :  » Un centre commercial, c’est un lieu de rencontres, d’échanges, de partages… ».C’est dans le somptueux centre commercial de Vichy que les deux semaines de Festival du court-métrage amateur ont mis le point final à leur édition 2015.

Cet événement, organisé par le Club audiovisuel et le Pôle universitaire de Vichy via l’agence de communication « En attendant l’été » et sa petite troupe d’étudiants, a connu un réel succès auprès de son public autant qu’auprès de ses participants.

Equipe d'organisation du festival
Equipe d’organisation du festival (de gauche à droite) : Angélique Frière, Adrien Boutry, Lucas Morata, Florian Aujames, Mathieu Carton, Clémence Caussanel, Julien Crochez, Estelle Pomarel, Joan Sabatier. Crédit photographique : Joan Sabatier

Une soirée en effet très bien organisée qui s’est déroulée autour d’un petit mousseux pour certains tandis que d’autres préféraient se régaler des mets confectionnés par Les Tabliers Rouges. Nous étions dans un confort absolu et une ambiance musicale assurée par G.R.S (les Guitares Rythmiques et Sportives), le fameux duo de guitares swing. En effet, un stand de massage tenu par une masseuse était à disposition toute la soirée. Une ambiance chaleureuse s’est dégagée de la petite communauté de cinéphiles qui s’était réunie ce soir là.

Pour couronner la soirée, la REV radio (Radio Etudiante Vichyssoise) s’est déplacée pour se prêter au jeu en animant une émission inédite à l’entrée du cinéma étoile palace et couvrir l’événement.

La cérémonie de remise des prix a été orchestrée avec humour par la troupe des Habités qui ont su animer la soirée avec légèreté et simplicité. Trois films ont été choisis et récompensés par le jury professionnel tandis qu’un quatrième prix a été décerné par le public.

Les honneurs sont en premier lieu revenus au court-métrage La Veilleuse, obtenant un prix pour sa très bonne réalisation (grâce au talent incontestable de l’étudiante, mais aussi à un certain sens de l’organisation et à une ambition audacieuse qui l’a poussée à communiquer son projet sur la plateforme de financement participatif Ulule). La réalisatrice Joan Borderie, a également fait pencher le cœur de ses spectateurs à son avantage, obtenant d’un même coup le prix du public. C’est un court-métrage qu’elle a réalisé pour sa dernière année d’étude à l’école de Luc Besson (l’Ecole de la Cité) sur le thème de « la lumière ». Son idée originale a été largement saluée par l’assemblée.

Nous avons particulièrement apprécié le court-métrage Le Saint de Stockolm de Claude Saussereau. Un court-métrage touchant et récompensé pour son scénario original (prix reçu par le réalisateur). Cependant nous ne pouvons parler du succès de ce film sans aborder le charisme de sa petite vedette, Mathis Jaudray. Il est pour nous le nouveau petit espoir masculin par son jeu très juste et attendrissant.

Retrouvez le court-métrage ici.

Enfin, le jury a attribué son coup de cœur au court-métrage Nebula, réalisé par Camille André, Marion Bulot, Clément Doranlo, Myriam Fourati, Jonghyun Jungboix, Alexis Kerjosse et Sarah Simon. Ce petit cercle étudiant a beaucoup d’avenir dans l’animation. En effet, ce court-métrage, tel une ellipse onirique entre les réalisations, fut comme un souffle de simplicité et de pureté durant la séance. Un temps de « pause » bien apprécié pour sa beauté visuelle, laissant la salle bouche bée, bien que le scénario restât frustrant et nous laissât sur notre faim.

Retrouvez l’animation du moment ici.

Réalisateurs récompensés et le Jury
Deux des récompensés présents à la cérémonie (Jonghyun Jungboix et Joan Borderie). En fond : Le jury (de gauche à droite : Alexandre Liebert, David Levadoux, Léo Pons, Françoise Fraisse) Crédit photographique : Roman Chartier

 

Pour conclure sur ce petit feuillet cinématographique, nous tenons à adresser un mot chaleureux de soutien au court-métrage de Marie Challamel, étudiante au Pôle universitaire de Vichy en T.A.I.S (Techniques et Activités de l’Image et du Son). Cette jeune réalisatrice a tenu a faire partager au public un sujet sensible qui lui tient particulièrement à cœur et qu’elle a d’ores et déjà présenté dans d’autres festivals, comme le Festival Nikon (pour le Prix de Ecoles sur le thème « Je suis un choix ») que vous pouvez retrouver ici.

Elle n’a pas réussi à décrocher un prix au festival des jeunes amateurs de Vichy, mais nous sommes de tout cœur avec elle pour la suite.

Fanette Catala pour VichyScope.info

Photo de Une : Roman Chartier