« Brillantissime », une comédie pour tous

Pour son premier long métrage, Michèle Laroque propose une balade poétique ayant pour unique but de faire sourire le spectateur.

S’il ne restera pas parmi les classiques, Brillantissime a le mérite de réunir à l’écran une pléiade de personnalités telles que Kad Merad, Gerald Darmon, Mickael Youn ou encore Pierre Palmade.

L’histoire : Angèla, quinquagénaire, se fait abandonner par sa famille la veille de Noel. Sa fille (Oriane Deschamps) s’en va de la maison familiale tandis que le mari, joué par Pascal Elbé, rompt quelques instants plus tard. Suit alors une période de déprime qui lui fera découvrir de nouveaux horizons.

Une reconstruction que démarre le personnage principal et qui est la clé de voûte du film. Cependant, ce renouveau s’avérera plus compliqué que prévu entre une mère hystérique (Françoise Fabian), une meilleure amie droguée aux somnifères (Rossy de Palma) et un psy (Kad Merad) aux méthodes douteuses…