A la recherche d’un centre urbain à Vichy à travers les âges par Jacques Corrocher

A LA RECHERCHE D’UN CENTRE URBAIN À VICHY À TRAVERS LES AGES par Jacques Corrocher.

Vichy peut s’enorgueillir d’avoir connu une histoire bimillénaire, avec des moments de grand éveil et des moments de sommeil.
Ce cycle se vérifie depuis l’époque gallo-romaine (Ier-IIIe s de notre ère), autour des ressources naturelles (émergences thermales, proximité d’argile à céramique) suivie de l’obscurité du haut Moyen Age (VIe-Xe s).
Au bas Moyen-Age, la vie reprend, mais au sud, en un point défensif et qui se veut sécurisé (château, remparts) et stratégique (traversée de l’Allier).
Sous l’ancien régime (XVIIe- XVIIIe s), deux centres attractifs se côtoient, à une portée d’arquebuse l’un de l’autre, Vichy les bains ou le Moûtier, en voie d’urbanisation et Vichy-la-Ville.
Il faudra attendre le XIXe siècle avec l’évolution des moyens de déplacement (routes thermales, voies ferrées) et l’arrivée des curistes pour assister à la jonction et à la naissance d’un espace élargi, englobant la zone thermale retrouvée et la zone médiévale figée, l’une et l’autre gardant leur spécificité paysagère.
La centralité vichyssoise a toujours fluctué au gré des événements, des modes, de l’avancée des voies de communications (routes, rues, places, ponts), mouvance qui est la marque de l’originalité de la ville.

Adresse
Salle Caillois Centre culturel Valery Larbaud 15 h 30

Tarif
5 €

Contact
Organisateur : SHAVE
Site web :
E-mail : shavichy@outlook.fr
Téléphone :

Publié par